samedi, février 23, 2019
Home > ACTUS > Innovations Technologiques Locales: Bientôt une formation en santé numérique en Côte d’Ivoire

Innovations Technologiques Locales: Bientôt une formation en santé numérique en Côte d’Ivoire

C’est le cadre très enchanteur de ORANGE FAB, sis aux deux plateaux les vallons que s’est tenue, ce vendredi 11 janvier 2019, la cérémonie de lancement des activités préparatoires du 1er Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA). Cet important bond dans la marche vers le développement des services numériques en Côte d’Ivoire, est le fruit d’un brillant partenariat entre ORANGE FAB, l’ESATIC et le Réseau International pour la Planification et l’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité en Afrique (RIPAQS).

Cette formation proposera très essentiellement l’ouverture d’un master en santé numérique. Le but de cette nouvelle filière est de réduire les risques de se retrouver avec un système hospitalier obsolète et défaillant, et mettre à contribution les avancées dans le domaine des technologies numériques pour améliorer fortement la qualité des services hospitaliers. Elle contribuera également à mettre à la disposition du secteur de la santé les ressources technologiques nécessaires à leurs avancées. Elle permettra dans le même temps de garantir aux professionnels du secteur de la santé, des bases de connaissances et d’informations fiables.
Le Master en santé numérique est prévu pour durer 2 ans et se fera par E-learning. La formation est ensuite complétée par des stages pratiques en institutions spécialisées pour mettre à l’épreuve de façon pratique les connaissances acquises. Le coût total de la formation s’élève à 3 000 000 de FCFA soit 1 500 000 par année.


Dans un premier temps, la première session sera adressée aux professionnels de santé déjà en exercice. Il s’agit bien entendu d’une formation diplômante sanctionnée par un diplôme de niveau BAC+4. Un jury sera mis en place pour étudier les profils des premiers étudiants et administrer le recrutement.
Pour notre part, nous trouvons la nouvelle très intéressante, en ce sens que ce type d’initiative jette les bases d’une indépendance numérique certaine, notamment dans le domaine de la santé. Une telle formation nous garantira des cadres locaux assez avertis et sachant coupler les innovations technologiques et défis sanitaires locaux. 

Bravo !! Et bon vent à cette collaboration qui nous l’espérons, nous enfantera de nombreuses avancées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *