mardi, août 14, 2018
Home > ACTUS > Vous avez dit portabilité ?

Vous avez dit portabilité ?

L’expression revient de plus en plus dans le milieu des télécoms en Côte d’Ivoire, offrant une lueur d’espoir en termes de qualité des services pour les uns, et beaucoup plus d’effort à fournir pour les autres. Mais en fait que devons retenir finalement de cette nouveauté dans nos habitudes de consommation de téléphonie ?

Portabilité des numéros, de quoi s’agit-il ?

L’ARTCI définit la portabilité comme étant le nouveau service qui offre la possibilité à tout abonné d’un opérateur de réseau des télécommunications de conserver le même numéro de téléphone lorsqu’il change d’opérateur. Elle va donc consacrer une ère où l’utilisateur final devient le premier propriétaire du numéro, commercialisé directement par l’Etat. De ce fait, il est désormais libre de l’utiliser sur le réseau de son choix, sous condition de quelques formalités d’ordre administratives. La mise en œuvre de cette disposition a été annoncée par le M. BRUNO N. KONE, ministre de tutelle il y a environ 2 ans, comme étant une révolution dans le milieu des télécoms en Côte d’Ivoire.

Que gagne le consommateur ?

Le premier bénéfice est la liberté de quitter un opérateur en cas de non-satisfaction. Une des premières conséquences à ce niveau, est le fait de ne plus être obligé d’avoir plusieurs numéros forcément et plus mobiles.
Les consommateurs auront donc un argument de plus pour pousser les opérateurs à améliorer la qualité de service.

Où en est la mise en œuvre de la portabilité ?

Les premiers tests de mise en œuvre ont été réalisés le 16 avril dernier. Les tests étant toujours en cours, nous n’avons pas d’échos. Nous sommes donc dans l’attente. Mais on se demande bien jusqu’où pourrait aller cette opération alors que l’identification des abonnés, une des conditions favorables à la mise en place d’un service de portabilité efficace, piétine encore.
En effet malgré la mise en réception simple de plusieurs abonnés, ce n’est toujours pas la grande affluence dans les points d’identification à travers le pays. Il est à préciser que cette disposition est actuellement pratiquée en Afrique dans des pays tels que l’Afrique du Sud, le Ghana, le Kenya, la Tunisie, le Sénégal, le Nigeria et le Maroc.

Espérons juste que ce service soit mis en œuvre et géré comme il se doit, parce que la portabilité pose l’ARTCI comme principal garant de la praticabilité de la téléphonie mobile en RCI. Et quand on connaît parfois le laxisme dont peut faire preuve les structures d’Etat et autres régulateurs, avouons ici qu’il y a matière à inquiétude. Sinon souhaitons bonne chance à l’opération, car si elle aboutit bien, le consommateur en sortira gagnant !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *