vendredi, juillet 20, 2018
Home > ACTUS > Android O’, les nouveautés qui réjouissent et qui fâchent!

Android O’, les nouveautés qui réjouissent et qui fâchent!

Tires groupés, ou réalités? en tout cas, à peine sortie de son paquet, Android O’ souffrent des critiques les plus asserbes d’une part, mais aussi et surtout des bugs déclarés.
Babiphone.net essaie ici de faire le point sur quelques fonctionnalités et bugs qui sont sujet à débat.
Picture-in-picture
Voici une fonctionnalité qui devrait être très apprécié des amateurs de contenu vidéo et autres contenus multimédia. En fait le picture-in-picture est une fonctionnalité importée de Androïde TV et IOS et qui donne la possibilité de continuer a visionner une vidéo pendant qu’on continue de parcourir le mobile. Fini les coupures intempestives lors des lectures de vidéos et des échanges avec des copains sur les réseaux sociaux.

Gestion des notifications
Oreo sur ce chantier est venu continuer sur la lancée de l’un de ses prédécesseurs le plus loyal, Androïde 7.0 Nougat, qui avait introduit beaucoup de nouveautés dans la gestion des notifications. En fait Oreo permet plus concrètement de regrouper les notifications par typologie de notifications. C’est ainsi  plutôt que d’avoir une liste interminable de notifications sur votre barre de notification, vous les verrez classées par type de notification. la typologie est-elle paramétrable? oui.
Les « Notification Dots » permettent par ailleurs d’identifier facilement les applications ayant une notification en attente sur l’écran d’accueil du téléphone. En appuyant dessus, une fenêtre s’ouvre alors avec les notifications en question, qu’il est possible de « swiper ».

les icônes adaptatives
Les icônes des applications vont être plus riches car Android Oreo introduit la notion d’ icônes adaptatifs. Concrêtement, elle sous-entend un affichage des icônes différement d’un mobile à l’autre sans qu’il s’agisse encore de thèmes. Ainsi le launcher pourrait être circulaire sur un mobile X et être carré sur le mobile Y.
Une fonctionnalité qui devrait être très appréciées dans le milieu des developpeurs qui intègreraient plus facilement les icônes d’apps.

Les API d’auto-complétion et gestion d’accès
Cette fonctionnalité s’appuie sur le fonctionnement des gestionnaires de mots de passe. Google facilite la vie de ces outils en mettant en place un API complet “API Autofill” pour gerer l’interopérabilité des methodes d’accès, de sorte qu’avec une empreinte digitale par exemple je puisse accéder à mon compte facebook, ou remplir automatiquement un formulaire demandant un login d’accès, un numero de compte bancaire, etc. Pour Google, c’est une façon plus pratique, plus intégrée et plus sécurisée pour permettre aux outils d’auto-complétion (de remplissage automatique) de fonctionner sur Android.

Gestion des polices d’écriture
Android Oreo permet de faciliter l’accès à des polices personnalisées dans les applications. Les applications pourront donc accéder à des polices et emojis sur-mesure. La police d’écriture est spécifiée et historisée directement dans les fichiers de parametrage de l’application.

Plus large palette de couleurs
Les amoureux de beaux rendus seront servis sur Android Oreo, en fait Google a prévue une plus large palette de couleurs et des technologies associant des performances inédite en terme de gestion des couleurs. On dira sans risquer de se tromper que google à fait fort en constituant une des dream team les plus puissantes de la gestion des couleurs.

Connectivité et audio haute définition
L’intégration de plusieurs nouvelles technologies de connectivité dont le puissant codec Sony LDAC, avec une transmission de données trois fois plus élevée que sur du Bluetooth standard, offre une expérience audio sans fil améliorée. Google a également fait fort sur la question en integrant la technologie NAN (Neighborhood Aware Networking), qui permet à deux appareils (compatibles) de communiquer entre eux.

Des mises à jour plus rapides
Android Oreo est l’evolution la plus drastique de la plateforme, consacrant des changements majeurs dans l’architecture même de l’OS. Ainsi l’intégration d’une architecture modulaire implique le Project Treble qui vise à faciliter et accélérer les mises à jours des paquets et fonctions. Par ailleurs, en limitant les accès aux fondations d’Android avec le Project Treble, Google s’engage dans une démarche de protection des fondations de l’OS Android.

Play Protect, une surcouche de sécurité
Un des maîtres-mots de Oreo est la sécurité et Google Play Protect en est une des applications les plus concrêtes. Cette fonctionnalité implique une meilleure gestion des permissions pour l’installation des APK provenant de sources inconnues, Google compte réduire le nombre de malwares présents sur Android ainsi que leurs possibilités.

En terme de bug, qu’on se rassure que la liste n’est pas longue, d’ailleurs Oreo a été bien accueillie dans l’ensemble, jusqu’à ce que les utilisateurs se rendent compte de la faille.


Fuite de la consommation data, avec le wifi actif
Le bug est assez simple à décrire, certains utilisateurs ont constaté amèrement d’ailleurs, l’augmentation de la consommation. En fait ce bug fait qu’il y a fuite de la data même lorsqu’on est connecté en wifi. ce bug touche au ventre-mou de l’univers du mobile en 2017, la conso data. Alors comprenons pourquoi il déclenche cette brutale réaction des futurs utilisateurs.
Mais Google rassure sur le fait que les correctifs sont prévus et sont en train d’être mis en oeuvre. viviement que ce soit fait rapidement parce que les utilisateurs sont vraiments pressés de gouter à la nouvelle galette … à pleines dents.

Voilà en substance les principales nouveautés et le principal bug qui à défrayé la chronique dès la sortie de Android O. En attendant une diffusion plus large sur plusieurs marques de smartphone, nous consommateurs ecumons encore les tests board à travers le monde pour deceler d’éventuel bourdes et/ou perle pour le plaisir des phones addicts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *